Université populaire de Québec

L’Université populaire de Québec est une occasion unique de créer des ponts entre la recherche et le grand public, à Québec, autour de la thématique du vivre-ensemble, et ce, dans un esprit de grande ouverture et de convivialité.

2e édition – samedi 15 juin 2019

La 2e édition de l’Université populaire de Québec sur le vivre-ensemble a eu lieu le samedi 15 juin 2019, Place de l’Université du Québec à Québec.

L’Université populaire de Québec est un événement à la fois de vulgarisation scientifique, festif et convivial organisé par le CELAT, qui réunit tout au long de la journée chercheurs, artistes, acteurs communautaires et grand public autour de la thématique du vivre-ensemble. Cette deuxième édition (2019) a eu pour sous-thème «Arts et médias, regards sur le VivrEnsemble», et ce, dans le cadre d’une réflexion-action à plus long terme portant sur la Pluralité : Ensemble – Vivre – Créer – Savoir. Nous avons posé plusieurs regards croisés sur l’art et le vivre-ensemble et avons réfléchi ensemble aux rôles des médias standards, des médias sociaux et des médias alternatifs dans la construction et la destruction du vivre-ensemble.

Pour cela, 16 conférences, 6 kiosques, 8 activités destinées aux familles et 3 performances étaient au programme.

L’événement étant en extérieur, toutes les activités se sont déroulées sous un grand chapiteau et dans plusieurs kiosques adjacents.

En partenariat avec :

  • Ville de Québec
  • Université Laval
  • Festimonde (et Unité Québec)
  • Musée de la civilisation
  • Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone (ODSEF)
  • Département d’anthropologie, Université Laval
  • Faculté des lettres et sciences humaines, Université Laval
  • Faculté des sciences sociales, Université Laval
  • Faculté de foresterie, géographie et géomatique, Université Laval
  • Vice-rectorat à l’exécutif et au développement, Université Laval
  • Archéo-Québec
  • Ex|Muro. Arts publics
  • Ici Radio-Canada
  • Le Soleil
  • Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, Université Laval

———————————————

1ère édition – samedi 16 juin 2018

Vidéoclip de la 1ère édition

Capture

Cet événement a réuni le samedi 16 juin 2018, de 10h à 21h, Place de l’Université du Québec (sous un chapiteau), une vingtaine de chercheurs en sciences humaines et sociales de/du Québec, dont les travaux permettent d’éclairer les enjeux du vivre-ensemble, et des acteurs locaux avec lesquels ils collaborent. Dans une formule totalement novatrice, alternant présentations, quiz, débats, ateliers, performances artistiques, ces chercheurs ont été invités à venir partager de façon très accessible et avec un public que l’on souhaite le plus large possible leurs connaissances sur cette thématique. Des ateliers sur le vivre-ensemble, les fake news, les fouilles archéologiques, s’adressant spécifiquement aux enfants et à un public jeune, ont eu lieu en marge de l’animation principale. Pour que l’activité soit conviviale et attire un public large, des artistes de Québec, sensibles à ce thème, ont livré des prestations artistiques (musique, danse, sculpture, dessin) tout au long de la journée, avec comme tête d’affiche Karim Ouellet.

Programme

Affiche

Équipe de bénévoles

Concours de la meilleure « fausse » bonne nouvelle

Contexte du projet

L’idée de l’Université populaire de Québec est née d’une volonté de chercheurs du CELAT pour 1/ rendre accessible au grand public des connaissances récentes sur la pluralité de la société québécoise, les rapports entre majorité et minorités et l’intégration des groupes minoritaires, le rôle des médias sur les représentations sociales de la pluralité,  2/ de sensibiliser un public élargi aux différentes stratégies de vivre-ensemble et de favoriser un débat public serein et éclairé sur ce thème, 3/ d’offrir une image positive et inspirante de la région de Québec, et du savoir universitaire, en regard de la cohabitation de personnes présentant différents profils sur les plans religieux, ethniques, relatifs à leurs valeurs, leur orientation sexuelle, leur identité de genre, leur condition de santé, leur âge ou leur mode de vie.