Symposium de l’OMEC COHABITER, Imaginer les médiations culturelles au 21e siècle – 1er au 3 juin 2022

L’OMEC vous convie, du 1er au 3 juin, à un symposium international de recherche, d’action et de création sur le thème COHABITER, Imaginer les médiations culturelles au 21e siècle. Plusieurs membres du CELAT sont associé.e.s à l’événement : Ève Lamoureux et Noémie Maignien (doctorante sous sa direction) font partie du comité d’organisation, Véronique Leduc est une collaboratrice et Simon Thibodeau (doctorant sous la direction de Magali Uhl) effectuera une présentation.

Une journée du réseau étudiant de l’OMEC est prévue à l’UQAM le mercredi 1er juin. Des conférences seront présentées en mode hybride le jeudi 2 juin à la maison de la culture Claude-Léveillée et sur Zoom (avec interprétation en ASL et LSQ). Une journée d’ateliers de discussion est prévue le vendredi 3 juin à la Cité-des-Hospitalières. Places limitées.

Programme complet

Inscription obligatoire
Participation en présentiel (1er, 2 et 3 juin)
https://bit.ly/3llJVoA
Réunion Zoom (2 juin seulement)
https://bit.ly/3vEo9lV

Présentation de l’événement
« Ce symposium a pour objectif d’examiner le rôle des médiations culturelles dans la production d’espaces, de pratiques et d’imaginaires de la cohabitation. Par médiations culturelles, nous entendons des processus de mise en relation, de dialogue et de création artistique visant à décloisonner les institutions culturelles, à créer des occasions de rencontre entre artistes et populations, et à tisser des liens entre créations, savoirs et publics au sein de communautés inclusives. Quels sont les défis posés par la cohabitation et en quoi suscitent-ils une réflexion portant sur les médiations culturelles? Cohabiter, c’est expérimenter des manières de partager un même espace en composant avec la présence d’autrui et son altérité. Cette coexistence se manifeste tant par nécessité que par choix. Elle conduit à se rencontrer, à se connaître, à se concilier dans le fait de demeurer ensemble. Or, cohabiter, c’est aussi éprouver l’existence de frontières, expérimenter l’éloignement dans la proximité, l’ignorance mutuelle, le refus de participer à des propositions de rencontre, voire le conflit issu d’une coexistence forcée. Quels sont les enjeux sociaux, politiques et esthétiques de la cohabitation dans le contexte de projets culturels impliquant une participation citoyenne? Quels savoirs mobiliser pour créer et étudier ces enjeux et ces dynamiques de cohabitation? Dans le cadre de ce symposium, nous invitons à prendre en compte les dynamiques tout à la fois conviviales et antagonistes de la cohabitation pour examiner les potentiels et les limites des pratiques de médiation culturelle, et pour imaginer des formes de cohabitation à investir collectivement. »

Information : https://bit.ly/3wmntBS
Événement Facebook : https://fb.me/e/1osBXfjbp