Sortie de « Traces d’appartenance: de nouvelles avenues pour la recherche sur la construction des identités »

sous la direction de Caroline Désy, Annie Gérin et Simon Harel avec la collaboration de Denyse Therrien
La notion d’identité a constitué, au cours des dernières décennies, un lieu de réflexion privilégié. Au Québec, notamment, la thématique de la construction des identités a permis de déployer un important chantier théorique. L’identité était-elle fondement d’une culture, sa manifestation principale?
Lors d’un colloque organisé en 2008, sous l’égide du CELAT, les intervenants ont souhaité aborder le domaine de l’identité avec un regard neuf. Nous avons retenu l’idée de « traces d’appartenances » explorée dans les différentes contribution à ce nouveau numéro des Cahiers du CÉLAT (UQAM).

Pour plus d’informations
Voir la table des matières

Leave a comment