Caroline Désy
Si loin, si proche. La Guerre civile espagnole
et le Québec des années trente
En juillet 1936, l’armée espagnole tente un coup d’État pour renverser le gouvernement qui a du mal à maintenir l’ordre dans un pays divisé sur les plans politique et social. Pendant près de trois ans, la guerre va déchirer l’Espagne et coûter la vie à des centaines de milliers de personnes. Si les journaux catholiques du Québec, comme ceux de partout dans le monde, appuient sans réserve les troupes du général Franco, au nom de la civili-sation chrétienne menacée par la barbarie communiste, d’autres publications sont moins catégoriques. La Guerre civile espagnole -questionne les milieux intellectuels, met en scène les peurs et les espoirs et devient en quelque sorte une incarnation des thèmes qui divisent la société québécoise des années trente : les différents principes de gouvernement, le politique et le religieux, la conscience et l’engagement.

Caroline Désy est professeure associée au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Elle est spécialiste des mouvements sociaux et de l’analyse des courants idéologiques du XXe siècle par l’analyse du discours. Elle s’intéresse aussi à la façon qu’ont les sociétés de se souvenir.

Hors collection
Mémoires, thèses et autres travaux publiés par des étudiants du CELAT
Publié par Les Presses de l’Université Laval
ISBN: 2-7637-8052-0, 2004
192 pages