Sous la direction de
Lucie K. Morisset, Luc Noppen, Thomas Coomans
Quel avenir pour quelles églises ?
Le colloque international de Montréal
Partout en Occident, de nombreuses églises, de toutes traditions religieuses, ferment leurs portes faute de fidèles et de célébrants. Ces hauts lieux de nos villes, de nos villages et de nos mémoires sont menacés de disparaître à plus ou moins brève échéance. Le patrimoine ne cesse de s’effriter : près de 2 000 églises fermées en Angleterre ; des milliards d’actifs fonciers inexploités ou perdus aux États-Unis ; plus de 600 églises démolies aux Pays-Bas. Des dizaines de milliers d’églises de Scandinavie, d’Allemagne, de Belgique et de France réclament aussi notre attention, comme celles du Québec, qui vit intensément la désaffectation depuis quelques années. Une quarantaine de spécialistes nord-américains et européens analysent les expériences vécues et formulent des propositions concernant l’avenir et la propriété de ces nobles bâtiments, leur vocation et leur usage. Ils évaluent également les défis que posent la planification urbaine et la gestion de tels édifices et explorent de nouvelles approches qui permettront d’assurer la survie des églises dans la cité, en redéfinissant leur vocation communautaire et leur statut au sein de la collectivité. Il s’agit, en somme, de saisir comment l’église peut aujourd’hui redevenir le patrimoine de la collectivité entière.

Throughout the Western world, many churches of all religious traditions are closing their doors due to a lack of worshippers and officiants. These mainstays of our cities and towns and chroniclers of our memories are in danger of disappearing in the somewhat near future. Heritage continues to crumble, with nearly 2,000 churches closed in England, billions of unused or lost land assets in the United States, and more than 600 churches demolished in the Netherlands. Tens of thousands of churches in Scandinavia, Germany, Belgium, and France are also clamoring for our attention, while their Québec counterparts have faced steadily declining parishioner interest and a growing number of deconsecrations for the past several years. Fortyodd North American and European specialists share their experiences and make suggestions regarding the future and ownership of these noble buildings, as well as their purpose and use. They also describe the challenges of urban planning and managing such buildings, and explore new approaches that will help churches survive by redefining their purpose and status within the community. In the end, the issue is one of understanding how churches can again become the heritage of the entire community.

Hors collection
Collectifs dirigés par des chercheurs du CELAT
Publié par les Presses de l’Université du Québec
ISBN: 2-7605-1431-5, 2006 (avril)
620 pages