Martin Fournier
Pierre-Esprit Radisson
1636-1710
Aventurier et commerçant
S’il est un personnage controversé dans l’histoire de la Nouvelle-France, c’est bien Pierre-Esprit Radisson. Né en France, puis immigré en Nouvelle-France, il a été capturé et adopté par les Iroquois. Courreur des bois et explorateur, il est ensuite passé au service des Anglais et a contribué à la fondation de la Compagnie de la baie d’Hudson, avant de repasser en France et d’effectuer un ultime retour en Angleterre.
Les multiples changements d’allégeance de Radisson ont alimenté la critique chez les historiens du Québec, dont François-Xavier Garneau et Lionel Groulx. Ces derniers ont d’ailleurs fort décrié le personnage et l’ont qualifié de traître. Quant aux historiens anglophones, ils se sont surtout attardés à dater les explorations de Radisson et de son beau-frère et partenaire de longue date, Des Groseilliers.

Cette nouvelle biographie de Radisson entend mieux faire connaître l’homme qu’il fut et mieux faire comprendre ses motivations. L’Étude des six récits de voyages de Radisson, trop souvent ignorés par les historiens francophones, est à la base de cet ouvrage. D’une richesse exceptionelle, ces récits permettent de mieux saisir la personnalité complexe, et certes troublante, de leur auteur. Un regard neuf est ainsi posé sur cet homme qui fut à la fois coureur des bois et homme du monde; un regard qui humanise l’un des personnages les plus fascinants et les plus colorés de l’histoire de la Nouvelle-France.

Martin Fournier est détenteur d’un doctorat en histoire de l’Université Laval, où il était affilié au CELAT. Spécialiste de la Nouvelle-France et des approches qualitatives, il a concentré ses études sur les relations entre Français et Amérindiens, sur ce qu’ils ont vécu ensemble dans le contexte de la traite des fourrures.

Hors collection
Mémoires, thèses et autres travaux publiés par des étudiants du CELAT
Publié par Septentrion
ISBN 2-89448-168-3, 2001
Non disponible au CELAT