Sous la direction d’Annie Gérin, Yves Bergeron, Dominc Hardy et Gilles Lapointe
Oeuvres à la rue: pratiques et discours émergents en art public
Quelle relation l’art public entretient-il avec l’espace et avec la communauté montréalaise?
Le concept d’art public réfère à des oeuvres d’art permanentes ou éphémères conçues pour s’intégrer à – ou se déployer dans – des espaces publics, des sites naturels, des immeubles ou des structures, par un processus d’aménagement ou d’engagement communautaire auquel peuvent participer des artistes, des citoyens, des architectes et des urbanistes. Or des défis particuliers sont posés aujourd’hui: la conservation même des oeuvres permanentes doit souvent être repensé, alors que les phénomènes de relocalisation, de la présence d’art éphémère en milieu urbain et de l’appropriation des monuments témoignent d’une transformation des liens entre l’art et l’espace public au sein de la communauté.
Les textes réunis dans cet ouvrage sont le résultat d’une réflexion essentielle menée autour de ces qustions dans le contexte précis de Montréal. Ils ont été présentés en septembre 2009 à la Galerie de l’UQAM dans le cadre du colloque Oeuvres à la rue: pratiques et discours émergents en art public.

Hors collection
Autres ouvrages publiés par des chercheurs du CELAT
Publié par Les auteurs et les artistes
ISBN : 978-2-920325-40-1, 2010