Sous la direction de
Bogumil Jewsiewicki et Jocelyn Létourneau
L’Histoire en partage
Usages et mises en discours du passé
À une époque où, dit-on, les acteurs ne vivent qu’en fonction de l’avenir et ne s’arriment qu’à des ancrages éphémères, tels des frôlements sociaux, ce qui est du domaine du passé et du ressort de l’histoire a valeur dérisoire.

C’est le but de cet ouvrage que de démontrer l’insolence de cette assertion et de faire ressortir les modalités diverses par lesquelles les contemporains usent du passé et en recyclent la matière selon des finalités avouées ou cachées qui ont largement à voir avec un présent qui se fait ou un futur désiré.Réunissant des contributions portant sur le Québec, la Belgique, le Zaïre, la Pologne et la Russie, l’ouvrage intéressera tous les consommateurs d’histoire un peu curieux de l’exercice en société de la raison historienne.

On est ici au cœur du commerce de l’histoire : et c’est bien cela qui fait courir quand on l’enseigne comme quand on l’écrit et quand on la lit, la pense et la fait aliment de discussion…

Bogumil Jewsiewicki et Jocelyn Létourneau sont professeurs titulaires au département d’histoire de l’Université Laval, à Québec, et chercheurs au CELAT. Spécialiste d’Afrique sub-saharienne et d’Europe de l’Est, le premier a récemment publié Chéri Samba. L’hybridité d’un art (Montréal, Amrad). Le second, dont l’intérêt scientifique recouvre tout le champ des sciences sociales, vient de faire paraître aux Éditions du Boréal, à Montréal, un essai intitulé Les années sans guide. Le Canada à l’ère de l’économie migrante.

Les auteurs sont Bogumil Jewsiewcki, Jocelyn Létourneau, Bill Marshall, Jacinthe Ruel, Martin Kalulambi Pongo, Pierre Halen, Jean Lévesque et Henri Moniot.

Hors collection
Collectifs dirigés par des chercheurs du CELAT
Publiés aux éditions de L’Harmattan
ISBN 2-7384-4466-0, 1996
Non disponible au CELAT