Sous la direction de
Guy Mercier
Les territoires de la mondialisation
Aujourd’hui, la mondialisation des économies et des cultures, la fin de la Guerre froide et la composition de nouveaux ensembles géopolitiques ou géoéconomiques, le développement rapide des villes, les mouvements migratoires et le brassage des populations, l’éclatement de la famille et la montée de l’individualisme multiplient et accélèrent les dynamiques identitaires. Plongés dans ce tourbillon, les individus, les groupes et les sociétés sont en effet appelés à reconsidérer, volontairement ou non, ce qu’ils sont et ce qu’ils veulent être. De nouveaux horizons s’ouvrent devant eux, dont certains, il est vrai, peuvent mener à l’impasse. Or la nature de ces changements n’est pas seulement sociolo-gique ou psychologique. L’espace même où ils vivent et les lieux qu’ils habitent participent eux aussi des transformations en cours. D’où la nécessité de s’interroger, pour bien comprendre la pro-blématique de la mondialisation, sur les nouveaux territoires qui lui donnent corps.

Avec la collaboration de Augustin Berque, Paul Claval, Rodolphe De Koninck, Angelo Turco

Hors collection
Autres ouvrages publiés par des chercheurs du CELAT
Publié par Les Presses de l’Université Laval
ISBN: 2-7637-8187-X, 2004
91 pages