Gervais Carpin
Le réseau du Canada
Étude du mode migratoire de la France
vers la Nouvelle-France (1628-1662)
En 1627, dans le contexte de sa politique commerciale et maritime, Richelieu créa une compagnie qui eut pour mandat de faire croître la colonie de la Nouvelle-France. Elle ne parvint pas à la peupler au-delà d’une réponse à des besoins minimaux. Elle fut presque toujours contrainte de se limiter à un recrutement portuaire généralement composé d’hommes en quête de travail.
Pourquoi tel ou tel émigrant partait-il vers la Nouvelle-France? Pourquoi cette colonie ne comptait-elle que quelque 3000 colons en 1663? Pour répondre à ces questions, et à bien d’autres, Gervais Carpin relie en un tout, entendu comme un réseau complexe, les niveaux qui, en interaction, ont participé aux trente-cinq premières années du peuplement de la Nouvelle-France: le politique, l’organisationnel et les femmes et hommes qui sont partis. Dans Le Réseau du Canada, l’auteur porte un regard neuf, à partir des documents d’archives français, sur une période dont on pouvait penser avoir tout dit.

Gervais Carpin est détenteur d’un doctorat en histoire de l’Université Laval et ce livre est tiré de sa thèse soutenue en 1999. En 1995, il a publié, aux Éditions du Septentrion, Histoire d’un mot. L’ethnonyme « Canadien » de 1535 à 1691.

Hors collection
Mémoires, thèses et autres travaux publiés par des étudiants du CELAT
Publié par Septentrion
ISBN 2-89448-197-7, 2001
Non disponible au CELAT