Simon Harel
Le récit de soi

 
Qui n’a pas rêvé secrètement un jour d’être  » entendu  » de Freud ? Cet essai étudie, dans un premier temps, quelques figures du récit de soi freudien. Par exemple : l’envoûtement littéraire que redoutait Freud grâce à des échanges épistolaires avec Stefan Zweig et Arthur Schnitzler, le récit de l’infantilité trahie dans le rêve  » Père, ne vois-tu donc pas que je brûle ? « , la volonté de  » rendre compte  » du travail de l’inconscient formulée dans les Études sur l’hystérie. La seconde partie est consacrée à l’œuvre littéraire du psychanalyste québécois Julien Bigras.

Auteur de plusieurs essais, Simon Harel est professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et psychanalyste. Directeur de divers ouvrages collectifs, il est aussi membre du comité de rédaction de la revue de psychanalyse Biffures.

Hors collection
Autres ouvrages publiés par des chercheurs du CELAT
Publié par XYZ éditeur
ISBN 2-89261-216-0, 1997
Non disponible au CELAT