Marc Angenot
Le marxisme dans les Grands récits
Essai d’analyse du discours
Pour chercher à comprendre le siècle écoulé, il faut reprendre la question du marxisme comme orthodoxie idéologique et comme objet de croyance totale. Au lieu de demander, comme jadis, ce que le marxisme des partis ouvriers a pu devoir à Karl Marx et en quoi il a pu le trahir, je cherche plutôt à savoir «ce qui finalement n’a guère été fait» ce que fut cette idéologie, de quelles idées elle se composait, quelle en a été la force de persuasion et de mobilisation, je prétends la déchiffrer dans sa logique. Ce livre se situe entre la Commune et la Grande Guerre. J’examine et j’interprète dans son rôle historique un des «marxismes imaginaires», le premier en date de ceux-ci, l’ainsi nommé «marxisme orthodoxe» dans ce qu’il a dit et répété aux masses entre 1871 et 1914. Ensuite, je montre d’où il vient, à quoi il se rattache «sans focaliser sur les écrits de Marx et d’Engels, bien au contraire: en immergeant ce système dans l’histoire globale des doctrines de critique sociale depuis le romantisme. J’opère un vaste travelling arrière sur la période qui va de la Restauration à la Révolution bolchevique, pour montrer dans l’ainsi nommé «marxisme» la figure accomplie d’une logique particulière à la modernité, qui apparaît toute armée dans les temps de la Restauration: la logique des Grands récits. Le long 19e siècle, 1815-1914, a été le laboratoire d’une invention idéologique foisonnante, invention qui demeure cependant contenue dans un «cadre de pensée» spécifique et dans un canevas argumentatif indéfiniment réutilisé. Le marxisme, phénomène central du siècle passé et du 19e siècle, est l’objet d’un discrédit présent qui succède à d’abondantes publications apologétiques et dévotieuses ou polémiques et réfutatives, de peu d’intérêt avec le «recul du temps». Le moment est venu de l’effort de sérénité scientifique: celui d’examiner cette idéologie, sans esprit de dévotion ni blâme, comme un fait historique majeur qui reste à interpréter.

Hors collection
Autres ouvrages publiés par des chercheurs du CELAT
Les Éditions L’Harmattan et Les Presses de l’Université Laval
ISBN 2-7637-8243-4
2005, 478 pages