No 12

Sous la direction de
Luc Noppen
Architecture, forme urbaine
et identité collective
Questionnement d’actualité à l’échelle planétaire, la quête d’identité a pris un sens nouveau depuis que le monde postmoderne, cherchant la sienne, a entrepris de se mirer dans son histoire. Plus que jamais, la mémoire collective est sur toutes les lèvres et, surtout, de toutes les passions. Mais la soif du passé n’est pas chose nouvelle; cette fin du XXe siècle apportera-t-elle un nouveau discours à l’histoire? Le présent ouvrage rassemble les conférences d’un séminaire tenu à Québec et organisé conjointement par l’Université Laval (CELAT) et le Centre de développement urbain de la Ville de Québec. On y explore les constructions identitaires qui prennent appui, en particulier, sur l’architecture et la forme urbaine : intersection entre l’espace et le temps, l’une et l’autre offrent à l’analyse des objets et des idées riches de significations pour peu que l’on traque, derrière l’apparence, les secrets désirs alliant les lieux aux nations.

Sous la direction de Luc Noppen, professeur à l’Université Laval, les auteurs sont Claude Bergeron, Gaëtan Desmarais, Marc Grignon, Nathalie Hamel, Daniel Le Couédic, Sophie Mascolo, Guy Mercier, Lucie K. Morisset, Marie-Claude Rocher, France Vanlaethem.

Publié aux éditions du Septentrion
ISBN 2-89948-039-3, 1995
269 pages, 25,00 $ ÉPUISÉ