sous la direction de Simon Harell, Alexandre Jacques et Stéphanie St-Amant
Le cabinet d’autofictions
Ne vivons-nous pas un tourment des formes, une brutale déflagration des modes de raconter qui ne cesse de buter sur cette écriture de soi, à la fois impossible et nécessaire, rebelle et souhaitable, qui laisse surgir la pulsation de l’inconscient ?

Avec les contributions de Cindy Baril, Sylvie Boyer, Jocelyn Girard, Mélanie Gleize, Olivier Hamel, Simon Harel, Alexandre Jacques, Stéphanie St-Amant

Cahiers du CELAT
Cahiers du CELAT à l’UQAM,
2000,
ISBN 2-920576-59-3
217 p.