Sous la direction de
Denise Brassard et Fabienne Claire Caland
Horizons du mythe
 
Le mythe agit en nous, au singulier et au collectif. Comme le sacré, il est coupure d’avec le moment de l’origine et co-présence à l’origine. Nous sommes en effet coupés du temps mythique, nous vivons dans un écart, un espacement, mais l’essence du mythe est de réinfiltrer sans cesse le monde, de réinvestir notre espace, y compris virtuel. Prométhée devient biotechnologique, le Minotaure se tapit maintenant au cœur du labyrinthe cybernétique et Orphée a troqué sa lyre pour un appareillage électronique.

ISBN 2-920576-89-5
UQAM
Cahiers du CELAT
15$