Publication « S’engager en ligne » – CELAT/UNESCO

couverture Celat VF - PRINT_Page_1

 

Madeleine Pastinelli, Francine Saillant, Mouloud Boukala et Célia Forget (CELAT), en partenariat avec l’UNESCO, publient un rapport de recherche « S’engager en ligne » qui met en lumière les usages du numérique chez les jeunes du sud de la Méditerranée ainsi que les diverses formes d’engagement et de participation citoyenne en ligne. L’équipe du CELAT souhaite féliciter les assistants de recherche, Mourad Boussetta, Carolyne Déry et Rachel Brousseau, tous du CELAT pour leur participation au projet.

Consultation en ligne du rapport

 

Contexte de l’étude :

Les Réseaux de la jeunesse méditerranéenne (NET-MED Youth) est un projet de cinq ans (2014-2018), mis en oeuvre par l’UNESCO avec le soutien de l’Union européenne. Son objectif est d’améliorer l’accès et la participation effective des jeunes femmes et hommes à l’élaboration, la mise en oeuvre et l’évaluation de stratégies et de politiques en direction de la jeunesse. Le projet vise à renforcer les capacités d’analyse, de planification, de dialogue et de réseautage des organisations de jeunesse, ainsi que leur interaction avec les médias et leur utilisation de plateformes fondées sur les technologies de l’information et de la communication, afin d’améliorer l’inclusion politique et économique des jeunes dans les pays bénéficiaires1.
Dans le cadre du projet NET-MED Youth, l’UNESCO souhaitait mieux connaître les plateformes d’échanges en ligne utilisées par les jeunes dans les pays de la région de la Méditerranée via lesquelles ils interviennent dans le débat public ou y contribuent en partageant des points de vue sur le devenir de leur culture, de leur société, de ses institutions et sur leur place en son sein. Dans ce même cadre, l’UNESCO éprouve plus largement la nécessité d’approfondir la connaissance des usages qui sont faits de ces différentes plateformes par l’ensemble des jeunes de la région, le contexte dans lequel ils s’inscrivent et la manière dont ceuxci varient selon les divers éléments du profil social des jeunes (genre, situation socioéconomique, niveau de scolarité, pays, appartenance ethnique et religieuse, milieu de vie, conditions de santé, etc.). À terme, l’UNESCO
souhaiterait évaluer l’opportunité d’une nouvelle plateforme et explorer les possibles modalités de conception ou de consolidation de plateformes d’échanges suscitant largement l’intérêt des jeunes, favorisant leur participation active à l’espace public, et ce, de façon inclusive.
Afin de répondre à ces objectifs, l’équipe de recherche s’est proposée de :
• Produire une revue de la littérature permettant de synthétiser les travaux existants ;
• Conduire un travail d’observation et d’analyse exploratoire de 11 plateformes préalablement identifiées dans le cadre du projet NET-MED Youth ;
• D’analyser trois espaces participatifs complémentaires à forte participation ;
• Produire une courte synthèse faisant état des conclusions ainsi que des recommandations quant aux domaines d’appui du projet NET-MED Youth.