Projection de Je m’appelle humain, en présence de la réalisatrice Kim O’Bomsawin – 3 mai 2022 (événement reporté!)

*** Mise à jour : le CELAT se voit dans l’obligation de reporter la projection à une date ultérieure cet automne. Toute l’équipe est désolée des inconvénients causés par ce report et vous remercie de votre compréhension.***

Le mardi 3 mai 2022 à 19 h, vous êtes invité.e.s à une projection du film Je m’appelle humain, en présence de la réalisatrice Kim O’Bomsawin. L’activité, animée par Ève Lamoureux (CELAT), se déroulera au Cinéma moderne (5150, boul. Saint-Laurent, Montréal). Entrée libre. Les membres du CELAT sont invité.e.s à réserver leur place par courriel à l’adresse celat@uqam.ca.

Résumé du film
« “Sauvage” » dit Joséphine Bacon, “ça veut dire être libre entièrement”. Lorsque les anciens nous quittent, un lien avec le passé disparaît avec eux. La femme de lettres innue Joséphine Bacon incarne cette génération témoin d’une époque bientôt révolue. Avec charisme et sensibilité, elle mène un combat contre l’oubli et la disparition d’une langue, d’une culture et de ses traditions. Sur les traces de Papakassik, le maître du caribou, Je m’appelle humain propose une incursion dans l’histoire d’un peuple multimillénaire aux côtés d’une femme libre qui a consacré sa vie à transmettre son savoir et celui de ses ancêtres. Dans sa langue, innu veut dire “humain” ».

Biographie de Kim O’Bomsawin
Abénakise, Kim O’Bomsawin a complété une maîtrise en sociologie avant d’entreprendre une carrière de cinéaste-documentariste qui lui a valu de nombreux prix. Faire découvrir l’univers des Premiers Peuples est ce qui motive sa démarche. Elle a collaboré au développement et à la production de plusieurs séries documentaires et webdocumentaires pour plusieurs diffuseurs. En 2018, elle a scénarisé et réalisé le long métrage documentaire Ce silence qui tue, qui a remporté le prix Donald-Brittain de la meilleure émission documentaire sociale/politique aux prix Écrans canadiens 2019. Pour Terre Innue, elle a réalisé et scénarisé le documentaire Du teweikan à l’électro, primé aux Gémeaux en 2019, ainsi que le long métrage documentaire Je m’appelle humain en 2020, gagnant de la meilleure émission documentaire, de la meilleure réalisation, du meilleur son et de la meilleure musique originale aux Prix Gémeaux 2020. Depuis 2018, elle travaille également comme productrice au contenu et réalisatrice de la série documentaire transmedia Laissez-nous raconter / Telling Our Story, qui propose une vision décolonisée de l’histoire des 11 Premiers Peuples au Québec et Labrador. En 2021, elle signe pour ICI Première cinq grands entretiens avec des personnalités autochtones. Elle donne également des conférences en milieux scolaire et institutionnel sur les enjeux qui touchent les Premiers Peuples. Kim O’Bomsawin est présidente de Terre Innue et de Productions Innu Assi.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’événement Facebook.