Première grande conférence du CÉLAT: Henry Rousso, « Réflexions pratiques sur la contemporanéité »

mercredi 28 septembre à 16h dans l’amphithéâtre Hydro-Québec, salle 2530, pavillon Desjardins.

Les historiens du temps présent partent aujourd’hui du présupposé que l’histoire du passé proche constitue une activité qui va de soi dans la discipline historique, d’autant qu’elle a acquis une position dominante au sein de celle-ci. Pourtant, l’expérience de la contemporanéité s’inscrit dans une pratique plus ou moins singulière du métier qu’il est parfois difficile de définir avec précision, et sur laquelle il n’y a pas de consensus. De surcroît, si l’on observe la très longue durée de l’historiographie, on s’aperçoit que la notion de « contemporanéité » a considérablement changé à travers les âges et tout comme l’histoire en général, l’histoire du temps présent, dans ses fondements, ses méthodes ou ses objets reste très largement dépendante de son propre contexte d’élaboration, de sa propre contemporanéité. La conférence proposera une réflexion ouverte autour de ces questions.

Commentaires (en anglais): TALBOT IMLAY, PROFESSEUR (Département d’Histoire, Université Laval)
Présidence: BOGUMIL JEWSIEWICKI, PROFESSEUR RETRAITÉ (Département d’Histoire, Université Laval)

[Voir l’affiche]

 

Leave a comment