Parution de « Diversité et débats télévisuels d’inclusion: les désignants ethniques comme enjeu du vivre ensemble » de Khadiyatoulah Fall

Cet ouvrage s’intéresse à la « désignation de l’altérité » et à ses conséquences sur le « vivre ensemble ». Partant du traitement médiatique par la presse télévisuelle québécoise de la déclaration de l’ex-premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, sur « le vote ethnique » en 1995, et ensuite des remarques, en 2000, sur la communauté juive par l’ex-député du parti québécois, Yves Michaud, l’auteur montre combien le Québec continue encore aujourd’hui d’être empêtré dans la confusion et la polémique des nominations ethniques. Après avoir défini le genre discursif « débat télévisuel d’inclusion » et le contrat de parole qui le structure, l’auteur analyse les actualisations de la nomination ethnique dans ces débats ainsi que les conflits et réglages de sens qui les accompagnent pour illustrer comment ces faits discursifs donnent la mesure des changements sociaux qui se produisent et qui s’installent dans la polémique en charriant nos idées reçues, nos prêt-à-penser, nos préjugés et nos louvoiements dans le politically correct. Les journalistes animateurs de ces débats visent à mettre en scène un « savoir social » sur le « vivre ensemble » et ils tentent, souvent dans l’imprécision, d’en faire comprendre les enjeux dans une société pluraliste en mettant en relief les « différences » existantes et les jeux et tensions sur ces « différences ». Bien menés ces débats télévisuels peuvent instruire sur la réalité irréversible de notre diversité de même que sur l’obligation démocratique de concourir à l’équilibre de la société. Mal dirigés, ces débats figent des stéréotypes, alimentent le rejet de la différence et le « conflit des ignorances ». Cet ouvrage est une riche contribution théorique et méthodologique à l’analyse discursive de ces débats et il fournit des outils qui aident à bien observer les mécanismes interactifs de production, d’interprétation et de négociation des connaissances et du sens dans nos sociétés de diversités culturelle, ethnique et religieuse.

[Pour plus d’information]

Leave a comment