Midi-causerie à l’UQAM

Alexandre Paulin, étudiant à l’UQAM sous la direction d’Annie Gérin présentera ce vendredi la midi-causerie :
Vendredi, 20 juin à partir de 12h30
Au DC-2300, 279 Sainte-Catherine Est, 2e étage

La dépense improductive comme stratégie de résistance en art actuel : une analyse critique d’œuvres de Michel de Broin, Thomas Hirschhorn et Santiago Sierra

Résumé :
Dans La notion de dépense (1933) et La part maudite (1949), Georges Bataille brosse le portrait d’une économie générale fondée sur la dépense de surplus. Pour l’auteur, la vie humaine regorge d’instants qui ne peuvent échapper à la dépense improductive, c’est-à-dire à une dépense qui soit réalisée en pure perte donc sans aucune finalité utilitaire. L’art – comme la sexualité, les guerres ou les jeux – prendrait la forme de cette dépense. À partir du constat qu’un pouvoir émane de la perte encourue par l’activité improductive, Bataille oriente sa théorie dans une critique radicale de la croissance économique, du travail et du bon goût.
La présentation portera sur une actualisation de cette pensée en regard de la mise en place de processus improductifs au sein de pratiques artistiques actuelles qui tendent à critiquer la société de croissance productiviste et l’utilitarisme qui la sous-tend. L’analyse d’œuvres de Michel de Broin, Thomas Hirschhorn et Santiago Sierra permettra d’approfondir la notion de dépense tout en soulevant un certain nombre de paradoxes au cœur même de la pensée bataillenne.

Ajouter cette conférence à mon agenda

Affiche de la conférence

Leave a comment