Midi-causerie à l’UQAM avec Maria Silina et Annie Gérin

Vous êtes cordialement invités à venir nombreux assister au 2ème midi-causerie de la session à l’UQAM. Ce deuxième midi-causerie du cycle « Art, politique et espace public », organisé en collaboration avec le département d’histoire de l’art, accueillera Maria Silina, postdoctorante au CELAT, et Annie Gérin, professeure au Département d’histoire de l’art de l’UQAM et membre du CELAT pour une conférence intitulée :

Voix absentes – pierres silencieuses. espaces publics stalinistes en Russie post-soviétique

Jeudi 17 novembre 2016
12h30 à 13h45
UQAM – Pavillon Judith-Jasmin, J-R535

celat_affiche_a16_v2

 

Résumé : 

Moscou est devenu un immense site de (re)construction où de nombreux sites emblématiques staliniens des années 1930 et 1950 – stations de métro, statues, lieux publics – sont présentement restaurés par les autorités municipales. La nécessité d’ajouter des éléments de grandeur du stalinisme est soutenue par les nostalgiques de l’Union soviétique. En parallèle, les experts du patrimoine trouvent que la restauration en cours est problématique car elle n’intègre pour l’instant aucune image de ce passé difficile. Le conflit entre la nostalgie et la restauration d’objets ayant une valeur culturelle d’un côté et le concept de lieu de mémoire, de l’autre côté, est clairement évoqué dans les débats d’aujourd’hui sur le passé stalinien.

 

L’objet de cette présentation sera l’Exposition agricole de Moscou (construite en 1937-1939, 1954, avec des ajouts jusque dans les années 1980). Ce lieu est maintenant considéré comme le plus important car il incarne l’image de l’héritage culturel soviétique, ainsi que celle des nouvelles stratégies urbaines, qui ont d’ailleurs été mises de l’avant à la Biennale d’architecture de Venise en 2016. Dans cette présentation seront examinées les façons dont la mémoire du passé soviétique est instrumentalisée, sensibilisée et recadrée dans les lieux publics de la Russie post-soviétique.