Michaël La Chance, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général de 2020

Le récit Une épine empourprée (Triptyque, 2019) de Michaël La Chance (CELAT) figure sur la liste des livres finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général de 2020 (LivresGG), dans la catégorie « Essais ». Le Conseil des arts du Canada décerne ces distinctions pour célébrer « les meilleurs livres d’ici » et encourager le public à les découvrir.

Présentation de l’éditeur :
« “J’écrivais ceci encore abasourdi par un accident cérébral. Ce témoignage a-t-il un intérêt hors de moi-même? J’étais trop étourdi pour convoquer le regard des autres, mesurer la lecture qu’ils pourraient en faire. La vision trouble, la marche entravée, j’écrivais sur le vif, à la recherche d’une trame symbolique pour réparer ma vie intérieure fracassés par l’accident silencieux. Soudain je regardais les choses comme une énigme, les êtres naturels comme des prodiges. J’étais devenu ma propre énigme, plus précisément, j’entrevoyais mes facultés, pour peu qu’elles me permettaient de respirer et de penser, de parler et de marcher, comme des mécanismes précieux et fragiles.”

Michaël La Chance livre dans ce récit un témoignage poignant sur un accident cérébral dont il a été victime. Transcendant l’aspect médical, il arrive à créer une pure création littéraire, sorte d’art poétique d’un écrivain arrivé à sa pleine maturité. »

Toutes nos félicitations, Michaël!