Le mois de l’histoire des Noirs – Slam, rap et culture : de la parole à la démocratie

 
Slam, rap et culture : de la parole à la démocratie
Soirée animée par Mouloud Boukala, chercheur postdoctoral au CÉLAT, et Webster.

 
Mercredi 8 février 2012
à 19h
au Musée de la civilisation, Québec
Entrée libre, réservation requise au 418-643-2158

—————————————
Fichier pdf des activités du CÉLAT pour le mois de l’histoire des Noirs
 
S’inscrivant dans le Mois de l’histoire des Noirs, cette soirée sera l’occasion de découvrir trois films récents de chercheurs en sciences sociales. Avec pour thématique Slam, rap et culture : de la parole à la démocratie, ces moyens métrages nous conduiront au Bénin (Les esclaves d’hier d’Éric Komlavi Hahonou et Camilla Strandsbjerg, 2011, 30 mn), au Gabon Les nouvelles écritures de soi d’Alice Aterianus 2010, 52 mn) et à Santiago de Cuba (Golden Scars, Alexandrine Boudreault-Fournier, 2011, 61 mn). Chacun de ces films rend compte d’expériences sociales originales et très concrètes, inscrites dans des manières d’être et d’agir, de parler, de chanter, de slammer. Ces performances ne sont pas uniquement artistiques mais également politiques. La formulation et la compréhension de soi s’avèrent indissociables d’une reconquête de soi et d’une identité recouvrées. Cette soirée sera animée par Mouloud Boukala, chercheur postdoctoral au CELAT et le rappeur Webster.
Aly Ndiaye, alias Webster, est né et a grandi dans le quartier Limoilou à Québec. D’un père Sénégalais et d’une mère Québécoise, il se présente comme un SénéQueb métis pure laine. Militant hip-hop et antiraciste, Webster s’implique beaucoup socialement : il fait régulièrement des conférences sur l’influence du hip-hop chez les jeunes et la question du multiculturalisme au Québec. Son sujet de prédilection est l’histoire de la présence des Noirs au Québec et au Canada.

Leave a comment