Journée d’étude – Travail esclave : mémoires, luttes sociales et formes d’exploitations contemporaines

 
 
Journée d’étude le 21 octobre 2013 de 9h à 15h30, « Travail esclave : mémoires, luttes sociales et formes d’exploitations contemporaines »,
salle du CÉLAT, DKN-5172, Université Laval

Affiche et programme de la journée d’étude
 
 

Cette journée d’étude « Travail esclave : mémoires, luttes sociales et formes d’exploitations contemporaines » s’inscrit dans un cycle d’activités contributoires à la connaissance des réalités entourant le travail esclave dans les sociétés contemporaines. Plus spécifiquement, les chercheurs se pencheront sur les divers phénomènes sociaux contemporains liés à l’émergence de la catégorie sociale de travail esclave. Il est ainsi proposé de s’interroger sur les différentes manières dont l’esclavage est présent, au sens littéral du terme mais aussi au sens métaphorique. Pour cela, nous nous intéresserons aux usages du registre du travail esclave et de l’esclavage moderne pour qualifier différentes formes d’exploitations contemporaines, ainsi que pour dénoncer le lien entre la précarité de situations vécues par différentes catégories de travailleurs et un esclavage passé.
 
Objectifs de la journée :

    1- Contribuer à une réflexion visant à clarifier les notions de « travail esclave » et d’« esclavage moderne ». Comment ces notions sont-elles mobilisées, comment émergent-elles, qui sont les acteurs et les regroupements qui lui donnent sens ? On se demandera dans quelle mesure il est possible de considérer une forme d’exploitation donnée comme relevant ou non de l’ « esclavage moderne ».
    2- S’interroger sur les enjeux de la mobilisation de la mémoire de l’esclavage au sein de mouvements sociaux contemporains ou de luttes émancipatoires.
    3- D’illustrer des formes d’exploitations associées directement au travail esclave et à l’esclavage moderne.

 

Leave a comment