Conférence (UL) – Démultiplier les causes communes – 4 décembre 2018

1

Invitée à titre de conférencière internationale du CELAT, Nicole Lapierre, socio-anthropologue, directrice de recherche émérite au CNRS, codirectrice de la revue Communications et directrice de la collection Un ordre d’idées (Stock), donnera une conférence intitulée « Démultiplier les causes communes »  le mardi 4 décembre 2018 de 11 h 30 à 13 h, au DKN-5172, Université Laval. Elle sera commentée par Martin Hébert, professeur d’anthropologie à l’Université Laval.

Aujourd’hui, dans un contexte d’internationalisation des débats concernant les mémoires collectives des préjudices historiques, il est utile de rappeler comment des Juifs et des Noirs, dans divers pays et divers contextes, n’ont pas seulement lutté côte à côte contre le racisme, mais ont également partagé expériences, imaginaire, idées et théories. Pour des raisons spirituelles, progressistes, conceptuelles, ou sentimentales, ils refusèrent d’être enfermés dans leur tranchée identitaire. Ils ont ainsi fait reculer les frontières ethniques, brouillé les démarcations communautaires et mêlé leurs mémoires, sans les diluer pour autant. Ces expériences, qui sont l’exact contraire de la triste dérive appelée « concurrence des victimes », ne concernent évidemment pas que ces deux minorités.

Conférence à partir de l’ouvrage Causes communes. Des Juifs et des Noirs,
Paris, Stock, 2011.