Conférence de David Le Breton « Les expériences de la douleur »

Conférence d’ouverture du 12e colloque Artefact – David Le Breton
Mardi 7 février 2012 à 18h30, pav. La Laurentienne, salle Tardif, 1334

Affiche de l’événement
 
Professeur de sociologie à l’université Marc Bloch de Strasbourg. Membre de l’Institut Universitaire de France. Membre du laboratoire UMR-CNRS : Cultures et sociétés en Europe ». Auteur notamment sur ce thème de Expériences de la douleur. Entre destruction et renaissance (Métailié), Anthropologie de la douleur (Métailié), En souffrance. Adolescence et entrée dans la vie (Métailié), Conduites à risque. Des jeux de mort au jeu de vivre (PUF, Quadrige)
 
Toute douleur transforme en profondeur pour le meilleur ou pour le pire l’homme qui en est frappé. Mais seules les circonstances qui l’enveloppent lui donnent sens en provoquant une somme plus ou moins grande de souffrance. Dans le contexte de la maladie, de l’accident ou d’une douleur rebelle, l’expérience est celle d’une mutilation. L’individu est changé, mais surtout diminué,. Il n’est plus le même et sa peine est intense. Pourtant, même dans ces circonstances où la souffrance déborde la douleur, la question du sens introduit une modulation due à la qualité de l’entourage, aux appartenances sociales, culturelles, aux singularités personnelles, à l’image de techniques du corps qui permettent d’exercer un contrôle du ressenti (relaxation, imagerie mentale, hypnose, autohypnose, …). Une douleur choisie et contrôlée par l’individu (sport, body art, suspensions, réalisation d’un tatouage, pose d’un piercing, etc.) ne contient qu’une parcelle dérisoire de souffrance, même si elle fait mal. Il reste à assumer une pénibilité supportable.

Leave a comment