Conférence au CÉLAT-UL – Albert Ogien

Albert Ogien 3Albert Ogien
Sociologue, directeur de recherche au CNRS, enseignant à l’EHESS et l’Université Paris VIII, membre du CECMS

Mercredi, 13 avril 2016 de 11h30 à 13h
Pavillon Charles-de-Koninck, salle 5172

 

Le pluralisme comme revendication et comme hantise : démocratie radicale, populisme, alternative

 

 

Résumé : 

Comme l’affirme Durkheim, les catégories de la pensée humaine (genre, temps, espace, causalité, totalité, classification) naissent de la vie sociale elle-même. Le concept de pluralisme se déduit lui aussi d’un fait constitutif des sociétés humaines : l’association, c’est-à-dire la réunion d’individus ou de  groupes au sein d’une entité qui lui confère une unité qui menace toujours rupture et dont les membres s’activent à maintenir la cohésion et la stabilité.
Le pluralisme est un concept qui nous place directement au coeur du rapport que nous établissons, dans la vie comme dans la recherche, entre le tout et ses parties (l’individu et la société, la norme et la déviance, la reproduction et le changement). La manière de conceptualiser ce rapport (le choix de mettre
l’accent sur les parties ou sur le tout) oriente en grande partie le type d’analyse sociologique produit. Cette conférence entend comparer trois manières de présenter le pluralisme comme revendication ou comme hantise : la démocratie radicale (en tant que reconnaissance inconditionnelle de la variété des modes de vie), le populisme (en tant que défense de l’identité et de la tradition nationales), l’alternative (en tant que choix d’une existence à l’écart ou en retrait des formes conventionnelles).

Affiche de la conférence

Ajouter cette conférence à mon agenda

Leave a comment